Les Pistes Invisibles

Partir pour de bon, sans laisser d’adresses. Disparaître de ce monde dans lequel on ne trouve pas sa place. La tentation nous a tous effleuré l’esprit un jour ou l’autre, avec plus ou moins d’intensité. Les Pistes Invisibles aborde par la bande dessinée ce thème fascinant de la disparition. L’ouvrage se présente comme une adaptation libre de la véritable histoire de Christopher Knight, un américain qui a vécu durant 27 ans en ermite dans les forêts du Maine, entre 1986 et 2013, à l’insu de tous, sans jamais être découvert. Jusqu’au jour où…
Sur plus de 170 pages Xavier Mussat s’attache à retranscrire les premières heures d’une fugue initialement inconsciente. Confronté de manière non préméditée, en pleine nuit, à un environnement totalement inhospitalier, l’homme parviendra en quelques jours à résister à l’hostilité de la nature pour finir par s’y confondre. A travers un déchaînement d’images l’auteur tente de débroussailler la masse confuse des sentiments et sensations que le fuyard va devoir affronter, face au vide, dès les premiers instants de sa fuite.
Il faut se rappeler des rares apparitions de Xavier Mussat à travers ses quelques livres. Des romans graphiques toujours impressionnants, d’une grande richesse graphique mais délivrant parfois le sentiment d’en faire un peu trop, donnant dans la démonstration à charge, notamment à travers les récits autobiographiques qui constituent l’essentiel de sa production. On retrouve ici ce penchant incontrôlé, un brin narcissique, pour l’excès narratif et la surenchère des images. Sauf que, pour l’occasion, le flux de celles-ci, amalgame composite de représentations figuratives et abstraites, est canalisé par une trame extrêmement resserrée, contraignante, n’offrant aucune issue de secours. La tension entre un récit condensé et son traitement en expansion fonctionne pour le coup à merveille.
//YZ 2023

Les Pistes Invisibles
Xavier Mussat
Albin Michel 2023
176 p
9782226462305