Un Monde en pleine mutation

Alex Baladi est un sacré bonhomme. Epatant à plus d’un titre : personnel et artistique. Il faut dire que chez lui, plus que chez d’aucun, les deux aspects sont profondément liés. A tel point que le premier se plie au mode de vie induit par les contraintes du second (ou vice-versa). J’essaye de dire par-là que, chez Alex, l’activité professionnelle et l’activité privée se confondent. Alex est toujours, même à travers ses multiples pérégrinations, dans un état de disponibilité immédiate pour le dessin. Je ne voudrais pas raconter des histoires, mais c’est comme ça que je l’ai connu. Il me racontait comment, assis à un bar, il a commencé un jour sur un carnet de poche à écrire le premier chapitre des chroniques existentielles de Benny, le petit avatar à la tête de nœud. Ça s’est fait comme ça, sans croquis préparatoire, dans la concentration intense de l’instant présent. C’est comme ça qu’Alex entreprend ses projets en chemin. C’est comme ça qu’il cherche, qu’il expérimente. C’est comme ça que, au prix d’un travail et d’un éveil de chaque instant, il est parvenu à atteindre ce degré inégalé de langage de la bande dessinée.
Alex a fait des études (de cinéma). Alex a appris sur le tas. Un grande partie de son œuvre s’est construit à travers la pratique du fanzinat, par la confection de petits feuillets éphémères, échafaudés sur une page A4 pliée en quatre et distribués aux quatre vents lors de festivals, de rencontres, d’invitations spontanées.
Et voilà qu’aujourd’hui il nous propose son dernier livre, Un Monde en pleine mutation. Un livre sans doute essentiel pour lui, qu’on peut voir comme un témoignage du regard qu’il pose sur sa pratique et sur la vie de manière générale. Un livre à tel point essentiel qu’il a cherché à en simplifier le trait. Il a fluidifié son écriture, homogénéisé la trame de son récit, pour s’adresser à un public un peu plus large que d’habitude, pour laisser un peu moins de place aux particularismes qui caractérisent partiellement son œuvre et qui la rendent hermétique aux plus nombreux.
Le livre retrace l’histoire qu’un libraire indépendant, autour duquel s’agrège un petit groupe d’adolescents passionnés de bd et prêt à en découdre en se battant contre l’angoisse de la page blanche. De leurs aspirations créatrices déboucheront des moments délicieux.
S’il fallait choisir un titre de Baladi parmi sa vaste bibliographie, ça serait sans doute celui-ci.

//YZ 2024

Un Monde en pleine mutation
Alex Baladi
Atrabile 2024
224 p
9782889231386