home bd photo art archi etc galerie forum

L'Eprouvette 3

L'Eprouvette 3 et fin.

Il y a eu la rouge, la jaune et puis la verte. Toujours un peu plus volumineuse.
Quelle élégance se dégage de l'évidente simplicité de ces maquettes.
Quelle aura entoure ces trois sombres pavés,
tout droit issus de l'inextinguible fureur de Jean-Christophe Menu.

Souvenez-vous, c'était en 2005, celui-ci publiait Plates-bandes, dans lequel il annonçait déjà la poursuite de sa croisade. Une suite augmentée, avec la participation de ceux qui partagent avec lui une certaine communion de pensée; plasti-ciens, écrivains, auteurs de bande dessinée.
Il s'agit, d'un côté, de continuer le vigilant travail de dénonciation de toutes les forces d'inertie qui régentent le milieu éditorial de la bd et, parallè-
lement, d'ouvrir des portes sur de nouvelles per-spectives. Proposer des alternatives inédites et se confronter aux différents domaines de l'expression contemporaine.

On trouvera ainsi dans ces Eprouvettes beau-coup d'éclairages sur des auteurs aux croisées des chemins de la création. Des individus qui
ne se considèrent pas seulement comme des ouvriers ou des contremaîtres au service d'une industrie qui cultive une image de marque bâtie autour de stéréotypes appauvrissants et visant au confinement à un lectorat déjà acquis par avance.
Plutôt des hommes attachés à une certaine notion de liberté dans leur démarche artistique. Mokeït, Gerner, Baladi, Doucet, Benoît Jacques...etc...

On pourra aussi y suivre des interviews de critiques littéraires; des dossiers historiques,
sur les situationnistes, par exemple. Des thé-
matiques détaillées, à propos des phénomènes
de la dédicace ou du plagiat, entre autre. Des poèmes, des essais, des tentatives de réflexion sur une pratique artistique qui offre encore beau-coup d'horizons inexplorés.

De joyeux relents d'utopie.

On y rencontre des personnages pas toujours inconnus et on peut y assister à des débats contradictoires pas forcément convaincants sur la place du médium en tant qu'avant-garde.

Tout n'y est ainsi pas d'un excellent niveau, mais quand même, quel chantier !

Menu lui-même, en bon porte-bannière révolu-tionnaire, se charge d'en apporter toute la me-sure historique dans une de ses fameuses intro-duction, qui précise la raison du sabordage de la revue après trois numéros.
Par soucis de ne pas se laisser piéger par l'ha-bitude, de s'enfoncer dans la redite, de devenir monolithique.
Ou simplement par amour de l'éphémère ?

L'avenir nous dira si son combat était le bon. Fallait-il vraiment tant s'inquiéter à propos de
l'état de ce corps toujours marginalisé que représente la bande dessinée ? Fallait-il s'en prendre si violemment aux corporatismes qui noyautent le milieu.
Cela sert-il à quelque chose de remettre en question de manière si agressive les logiques commerciales qui régentent le marché ?

Est-ce le monde ou Menu qui est devenu fou ?

Par ici, de nature exercés au compromis et à l'exercice de la relativité, nous sommes cepen-dant plutôt enclin à pencher en faveur de ce dernier.

En tous les cas ravi de pouvoir conserver l'essence distillée à travers ces Eprouvettes, c'est-à-dire une solution de réflexion aigue sur ce qui nous entoure, la bd et sur ce que nous consommons, de la bd.
Un liquide réparateur qui contribue à notre bonne santé.

 

 

L'Eprouvette 3
Collectif
L'Association 2007
ISBN 978-2-84414-228-3
570 p. texte & couleur
38.00FS

Z / 15.01.07

retour
coup de coeur
sélection
liste
affiches et portfolio
collection
figurines
films