home bd photo art archi etc galerie forum

Un taxi nommé Nadir

Un profil de trois-quarts, concentré au volant de sa belle voiture, alors que défile par la vitre avant un paysage nocturne urbain.

Tout est déjà suggéré dans la couverture, magnifique.

Muletier et Tévessin vont nous présenter un reportage bd sur un sujet presque anodin mais appréhendé de manière non-conventionnelle.

Personnages campés d'un trait fin, continu,
dans un style dépouillé, très nouvelle bd et traitement du mobilier urbain par aplats de couleurs et de textures couvrantes du plus
bel effet. Ici, l'utilisation de l'informatique est totalement assumée, non plus comme un moyen de recopier ou de suppléer à ce qui ce faisait avant, mais comme l'outil d'un nouveau vocabulaire plastique.
Celui qui permettra de décrire Paris, la nuit et s'attachera à rendre tangible toute la richesse des impressions qui s'en dégagent et qui semb-laient impossibles à décrire en temps normal.

La couleur, la forme des ombres et des lumières. La fugacité des détails entreaperçus. L'abstraction des superpositions architecturales. Le sentiment de la vitesse.

Un Paris fascinant, à découvrir au volant, avec Nadir, qui levra le voile sur certains de ses secrets.

Nadir, le chauffeur de taxi, fils d'immigré.
Au cours de ces pérégrinations nocturnes, on aura droit à mille anecdotes sur les aléas de son travail, sur les gens, sur la vie.
Un tas de vérités à la petite semaine, toutes pétries de bon sens populaire, de bonne volonté et d'une façon très terre-à-terre d'affronter le quotidien.
Une manière, aussi, de sublimer ce dernier, par la parole, la "tchatche".

Ce n'est pas Emmanuel Guibert qui nous contredira sur ce point, lui qui signe la lumineuse préface de ce livre.


 

 

Un taxi nommé Nadir
Romain Multier et Gilles Tévessin
préface d'Emmanuel Guibert
Actes Sud BD 2006
ISBN 2-7427-6155-1
96 p. coul
42.60FS

Z / 15.11.06

retour
coup de coeur
sélection
liste
affiches et portfolio
collection
figurines
films